Et nos mains parlèrent de Dieu

0
213

Ce 24 et 25 Février 2018, se déroula la suite de la formation proposée par le ministère auprès des sourds « Signes d’Espérance » ; pour promouvoir et développer l’accueil des sourds dans les églises locales de la Fédération France Nord , des Églises Adventistes du Septième Jour (FFN) ; ainsi que pour sensibiliser les membres présents à la Langue des Signes Française (LSF).

Tout comme la session précédente : le Pasteur Helder PEREIRA ainsi que Myrna AMBOT-SEJOR étaient les organisateurs  et Mireille DESCHENAU,  notre formatrice .

C’est dans la joie et la bonne humeur, que nous avons pris conscience que nos mains peuvent parler de Dieu. Après avoir participé au culte d’adoration du Sabbat matin (accessible aux sourds), nous avons tous chantsigné (c’est-à-dire chanter en LSF) le chant suivant « Que la Paix de Dieu » [DLG n°252].

A la suite d’un repas convivial, Mireille notre formatrice sourde originaire d’Annecy, nous a raconté, tout en émotion, l’Histoire des sourds. Cela nous a permis de comprendre pourquoi cette langue : la LSF, est si précieuse et importante pour la communauté sourde.

Puis nous nous sommes tous exercer à parler avec nos mains de Dieu en faisant (pour certains) une première approche de l’Evangile de Luc, chapitre 1.

Par la suite nous nous sommes questionnés sur un point important : Comment rendre accessible au sein de nos églises les cultes du Sabbat ?

Bons nombres de solutions ont été évoquées, ceci n’est qu’une ébauche…mais la concrétisation reste à venir !

Tous les participants (nous étions une douzaine), sont repartis motivés et prêts à faire avancer ce ministère émergent !!! 1

« Allez donc et enseignez toutes les nations » [Matthieu 28 :19]. Quelque soit la langue parlée, la manière de s’exprimer (orale ou gestuelle)…Notre Seigneur  les comprend, Il est Universel.

Angela SIFFLEUR – Participante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.