Le jour où nous avons appris à prier avec les yeux ouverts

0
167

IMG_7202

Dimanche 26 novembre 2017 s’est tenue la première session de formation pour promouvoir et développer l’accueil des sourds dans les églises locales de la Fédération France Nord des Églises Adventistes du Septième Jour (FFN).

Formation qui est proposée par le ministère auprès des sourds (Signe d’Espérance) créé depuis peu à la FFN. L’équipe est composée de deux personnes, un responsable, le pasteur Helder Pereira et son adjointe Myrna Ambot-Séjor, tous deux accompagnés de plusieurs bénévoles. L’équipe Signe d’Espérance souhaite faire connaître au plus grand nombre son ministère mais aussi le développer au niveau des églises locales.

Premier rencontre

Pour cette première session de formation, l’équipe a présenté son ministère ainsi que ses nombreux projets pour l’année 2017-2018. Les participants ont pu y faire la connaissance de Mireille Deschenau, une intervenante sourde venue d’Annecy spécialement pour l’occasion.

Prier en gardant les yeux ouverts

Tout au long de cette journée les participants ont pu découvrir certains aspects de ce handicap, notamment la langue des signes. Également partager de nombreux témoignages aussi touchants les uns que les autres. Et bien sûr, faire la connaissance de personnes sourdes adventistes et non adventistes (Linda, Mylène & Aurelio) et d’échanger avec elles par de petits jeux et par leur façon bien à elles de nous conduire dans la prière dans leur langue en gardant les yeux ouverts..

Ce fut une véritable découverte, une journée très enrichissante qui s’est terminée par un temps convivial autour d’un croc signes (collation).

Aujourd’hui, force est de constater que ce ministère est pratiquement inconnu et inexistant dans nos églises et dans ce contexte peu favorable à l’intégration des personnes sourdes dus à leur handicap invisible, c’est une population oubliée.

Alors il est temps de changer les choses. « La foi ne doit pas avoir de barrière de langue. L’évangile doit être accessible aussi à tous les sourds, dans leur propre lange et dans le respect de leur culture ! »

Helder PEREIRA et Stela GERMANY