Premier festival de la liberté religieuse de Neuilly sur Seine

0
85

Premier festival de la liberté religieuse de Neuilly-sur-Seine

Le premier festival de la liberté religieuse de Neuilly-sur-Seine s’est tenu le samedi 14 octobre 2017 à l’Église adventiste du septième jour. L’objectif était de sensibiliser le plus grand nombre de personnes à cette question et de se remémorer que bien des populations ne bénéficient pas de cette liberté. De nos jours, l’intolérance et la barbarie s’intensifient contre les minorités religieuses.

La liberté religieuse recule

L’Europe n’est pas épargnée par ce phénomène. Or, lorsque la liberté religieuse recule, ce sont toutes les libertés publiques qui sont fragilisées : liberté d’association, liberté d’expression… Il importe donc de défendre la liberté religieuse pour tous et partout, de prier pour les persécutés et de le faire savoir, et enfin d’appliquer la méthode du Christ : amour, non-violence et ferme conviction.

Être fiers de nos convictions

John Graz, le directeur du Centre international de la liberté religieuse et des affaires publiques, a été l’invité principal de cette journée. Il a prêché le matin, puis il a rencontré les jeunes afin d’échanger avec eux sur les expériences qu’il a vécues partout dans le monde. Il a notamment insisté sur l’importance d’être fiers de nos convictions et de notre identité de croyants.

Un grand colloque

L’après-midi, un grand colloque a réuni John Graz, qui a évoqué la persécution des chrétiens dans le monde ; Sylvie de Pontual, ancienne présidente de l’ACAT, actuellement présidente du CCFD-Terre Solidaire et membre de Justice et Paix-France, qui a abordé la question de la liberté religieuse au Moyen-Orient ; Jean-Arnold de Clermont, ancien président de la Fédération Protestante de France et actuel président de l’Observatoire PHAROS qui aide à la résolution de conflits internationaux, qui a parlé de la liberté religieuse en Afrique et en Europe ; Jean-Paul Barquon, rédacteur en chef de la Revue adventiste et responsable de la liberté religieuse de l’Église adventiste en France, qui a défini la notion de laïcité et évoqué de quelle façon elle s’articule avec la liberté religieuse ; enfin, François–Xavier Dupont, conseiller municipal de la ville de Neuilly-sur-Seine, qui a expliqué quels étaient les liens entre la Mairie et les différentes communautés religieuses de la ville.

Deux cent cinquante personnes ont assisté à ce colloque, puis ont pu profiter de l’exposition sur les 500 ans de la Réforme protestante produite par Agapé Média.

Des ateliers sur le thème de la liberté religieuse ont été proposés à la centaine de jeunes de l’Eglise, notamment avec Pascal Rodet, responsables de la jeunesse de l’Union franco-belge.

Enfin, un grand concert sur le thème : Je chante ton nom, liberté a conclu cette journée. Il a débuté par la suite pour violoncelle de J.-S. Bach, joué par le célèbre violoncelliste Rostropovitch en 1989, le jour de la chute du Mur de Berlin, et qui est devenu un véritable hymne à la liberté. Tout un symbole.

Photos : Les orateurs du colloque, de droite à gauche sur la photo les rassemblant : Sylvie de Pontual, John Graz, Jean-Arnold de Clermont, Gabriel Golea, Jean-Paul Barquon, François-Xavier Dupont (cliquez sur les flèches pour voir plusieurs photos).  

2017-10-19 Liberte religieuse