Des familles saines

0
109

En février, l’Eglise adventiste de part le monde vit la semaine de la Famille ou du foyer chrétien. Le thème choisi, en 2017 : des familles saines, en route pour l’Eternité.

Tous les documents relatifs à cette semaine spéciale du foyer chrétien sont encore disponibles sur le Site de l’Union : http://adventiste.org/ministeere-de-la-famille.html.

Ainsi, des séminaires, prédications, histoires pour enfants et autres permettent à toutes les églises ayant ou non les ressources humaines nécessaires, d’avoir du contenant. Un livret donne même le mode d’emploi pour vivre au mieux cette semaine : http://adventiste.org/upload/document/1481227230_1-Familles%20saines1%20-%20Intro.pdf

 

Deux particularités pour la Semaine famille en Fédération Nord

  1. Une semaine sans télé

Notre fédération a depuis quelques années, deux particularités. La première, sous l’impulsion du département Famille, un jeûne télévisuel est proposé. L’occasion pour les « parents d’expérimenter une semaine sans télé afin de goûter à plus de silence, de calme, de sérénité et, nous le croyons, de spiritualité. Il ne s’agit pas d’interdire une chose que les enfants (et les parents) aiment, mais de la remplacer par quelque chose de meilleur et de plus enrichissant pour le vécu familial : des moments de discussion, de jeu, de détente, de louange et de partage spirituel. Evidemment, nous souhaitons que les familles y prennent goût et, afin de prolonger l’expérience, nous vous rappelons qu’il existe de nombreuses ressources (idées et conseils, matériel pédagogique, histoires, vidéos, etc.) sur le site internet du MAE : mae-eds.fr » (Extrait du courrier envoyé par les responsables du département famille, le pasteur Matthieu Fury et son épouse Smarandita, fin janvier 2017)

Le but est clairement défini, permettre aux familles de libérer du temps pour des activités communes et surtout spirituelles. Mais le département n’oublie pas, « Les personnes âgées, les personnes seules et les couples sans enfant » qui « sont également invités à s’associer à ce projet. Ils auront ainsi plus de temps pour la lecture, l’activité physique ou manuelle, le chant, la musique, les loisirs et, surtout, la méditation et l’étude de la Bible. Les couples trouveront des occasions de mieux se retrouver et de vivre à deux des moments agréables faits de dialogue, d’affection et de collaboration. » (Extrait du courrier envoyé par le département famille, en février 2016)

 

  1. Une étude de la Bible inter-génération

Quant à la deuxième particularité, elle est le fruit d’une association du département Famille et du MAE (Ministère Auprès des Enfants). Le pasteur Fury à l’origine de ce rapprochement, en 2014, souhaitait « encourager les parents à vivre pleinement leur rôle d’éducateur ». Mais aussi, « encourager les familles à prendre l’habitude d’étudier la Bible ensemble, en laissant de côté ce qui est secondaire ». Il a donc vu dans l’EDS inter-génération, la possibilité d’outiller les parents. En effet, c’est en 2011 que Françoise Toniolo, alors responsable du MAE a mis en place cette étude spéciale.

Habituellement, dans chaque Eglise adventiste, le samedi matin, un sujet biblique étudié pendant la semaine, est partagé. Ce temps d’étude est appelé ‘Ecole du Sabbat’ (EDS). Il est généralement vécu par groupe, selon des tranches d’âges bien définies. La nouveauté ici, c’est que le MAE propose un sujet biblique unique discuté par toutes les générations confondues. Depuis, 2014, c’est le sujet des adultes qui est adapté.

Françoise prépare alors un dossier complet qu’elle envoie aux responsables MAE des Eglises locales. Charge à eux de transmettre aux parents les éléments, 3 semaines à 15 jours avant le jour J. Il s’agit essentiellement d’idées permettant aux familles de partager le thème biblique durant la semaine et le samedi dit.

Les retours reçus par Françoise depuis des années sont assez élogieux. Au point que certaines Eglises la sollicitent pour vivre une deuxième EDS-intergénération. Avec le recul des années, la responsable du MAE constate que son objectif est atteint. Voici quelques impressions : des parents s’étonnent des questions/réponses que peuvent avoir leurs enfants ; d’autres ont choisi de renouveler l’expérience toutes les semaines. Françoise reçoit ainsi plus de demande d’outils pour aller plus loin dans l’étude de la Bible avec des enfants de tous âges.

Le lien pour vous donner une idée du dossier distribué aux parents (http://www.mae-eds.fr/mae/sabbats-particuliers/)

La semaine de la Famille quelques retours d’Eglises :

Cette semaine a été vécue de différentes manières, comme en témoigne Candyce, 5 ans. Elle fréquente habituellement l’Eglise de Mitry Mory, mais ce sabbat, elle visitait sa mamie à Orléans. Elle a beaucoup apprécié ce temps d’étude en famille à l’Eglise et aussi de voir sa tatie, Corinne à l’oeuvre.

L’Eglise de Creil a fait le choix de vivre la semaine de prière dans les foyers grâce aux dossiers fournis par l’Union (http://adventiste.org/ministeere-de-la-famille.html). Le 18 février a été l’occasion d’un sabbat particulier. C’est le fils conducteur proposé par le MAE qui a permis de construire un programme impliquant toutes les générations. De ce fait, pour lire un passage biblique, trois générations se succédaient : le papy/mamie ; la maman/papa et un enfant. Des costumes de la Croatie ont même été confectionnés spécialement pour revêtir les deux petits diacres préposés à la collecte.

Pour expliquer les différentes facettes du fruit de l’Esprit, c’est une corbeille qui a été utilisée :

  • L’amour = une fleur
  • La joie = la pomme
  • La paix = une orange
  • La bonté = une pastèque
  • La fidélité = une grappe de raisin
  • ….

Le repas en commun pris, avec pour dessert unique un gros gâteau à l’ananas, a laissé la place à un après-midi jeux. Un « N’oubliez pas les paroles » qui reprenait les principes de l’émission de France 2. Mais ce sabbat, il s’agissait de trouver sans avoir les cantiques sous les yeux, la suite des paroles d’un chant religieux entonné. De plus, la réponse n’était validée que si le numéro du répertoire de chant était correct. Deux équipes s’affrontaient et des cadeaux ont été distribués à la fin. Tous les participants ont apprécié de vivre cette journée ensemble.