Voyage humanitaire en Roumanie : Partie 2

0
61

TEMOIGNAGE DE  Marc-Josué RENÉ

 

Dimanche 24 avril : arrivée à l’ « aeroportul » international Bacau vers 21h30 (heure locale).

Le pasteur Kestner et le pasteur stagiaire Gaston Fernoc nous attendent, au milieu des familles et des chauffeurs de taxi, à la sortie de l’aéroport. Après quelques chaleureuses retrouvailles nous nous dirigeons vers l’hôtel, pour une nuit de repos bien mérité, car demain déjà, l’aventure commence par 4 heures de route : direction Vatra Dornei, dans le nord-est de la Roumanie.

 

Les minibus s’arrêtent sur le parking d’une zone commerçante. Les employés d’un fournisseur de produits alimentaires nous attendent pour préparer les colis à destination des familles défavorisées.

Ensuite, nous nous dirigeons vers notre lieu d’hébergement : le centre adventiste de Vatra Dornei. Nous sommes y sommes bien. La vie collective dxg rythmée par les repas quotidiens, les jeux de société, mais aussi et surtout, par les temps de méditation assurés par nos deux pasteurs matin et soir. Ces moments d’échanges ont été essentiels pour la cohésion et l’équilibre spirituel du groupe.

 

Mardi 26 avril : première journée d’action.

Les nouveaux participants appréhendent ce moment. Pourtant, la mission apparaissait à première vue, simple: rencontrer des familles pauvres, prier, chanter avec elles et leur déposer un colis alimentaire. Mais la réalité sera, en fait, bien plus complexe…

Les familles que nous visitons résident le plus souvent dans des habitats de fortune, dans lesquelles humidité, insalubrité, étroitesse et difficultés d’accès sont bien souvent la norme.

Malgré tout,  nous prenons rapidement goût à chacune des visites. À la détérioration extérieure des habitations, répondait la chaleur humaine de l’intérieur.

Ce sont des regards attendris, des étreintes affectueuses parfois mêmes des pleurs qui accompagnent notre action. La détresse et la solitude de ces populations laissent soudainement place à l’espérance et la joie.

Nous avons prié et chanté de tout notre cœur avec ces familles pour partager notre espérance et notre croyance en notre seul Sauveur, Jésus-Christ.

 

Samedi 30 avril : C’est sabbat !

Nous avons été particulièrement touchés par la sympathie et l’accueil qui nous ont été offerts : éclats de rire, discussions animées, repas fraternel et…séances photo.

Dernières salutations, dernières étreintes et dernières émotions. Les frères et sœurs encore présents nous accompagnent jusqu’au portail de l’église où nous prions tous ensemble, en cercle, une dernière fois.

 

Dimanche 1er mai : dernier jour.

Nous remercions chaleureusement le personnel du centre adventiste, les accompagnateurs, traducteurs, chauffeurs et pasteurs sans qui le voyage n’aurait sans doute pas pu se faire. Nous remercions également Dieu, pour sa protection et pour l’amour qu’il a mis dans nos cœurs pour accomplir son œuvre.

 

Ce voyage solidaire en Roumanie a été  un moyen pour un groupe de jeunes chrétiens bien encadrés, de mettre leur foi en action dans un projet concret. Comme nous le dit l’apôtre Jean dans sa première Epître :

« Petits enfants, n’aimons pas en parole ni avec la langue, mais en action et en vérité »

(1 Jean 3 v. 18).

 

15h55, c’est l’heure du départ.

Nous sommes prêts pour le décollage, mais ce n’est qu’un « au revoir », le rendez-vous est déjà pris, pour avril 2017…

Marc-Josué RENÉ